AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 [Ambassade] Négoce et diplomatie

Aller en bas 
AuteurMessage
Bartimée d'Éléos
Conseil
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 11/04/2016

MessageSujet: [Ambassade] Négoce et diplomatie   Sam 24 Fév - 2:13

Citation :


L'Ambassade


Présentation :

            L'Ambassade est le centre névralgique du Fanal, alliant l'art du négoce aux subtilités de la diplomatie. Véritable figure de proue de la guilde, l'essentiel de ses activités se concentre autour de l'obtention de contrats marchands, l'entretien des relations extérieures, le tissage d'alliances stratégiques et en somme : la défense des intérêts du Fanal.

             Pour ce faire, il est attendu des membres de l'Ambassade de savoir se faire entendre partout où leur voix porte. C'est tout d'abord un esprit vif qui paraît l'arme indispensable dont ils ont l'usage le plus fréquent. Tout autant afin de négocier des missions commerciales et de contracter des échanges que pour incarner le visage officiel de l'organisation. Ils ont ainsi à plaire et à séduire, véritables émissaires de la guilde et garants des intérêts du Fanal auprès des factions qui lui sont étrangères. Toutes les questions pécuniaires touchent de près ou de loin à leur office, et c'est de leur habileté dont dépend la pérennité des affaires du Fanal et ses membres. A cet effet, la Marine de la guilde se fait le bras armé de la volonté de l'Ambassade qui leur confie la majorité de leurs missions. Pour autant, il est tout aussi fréquent que l'Ambassade requiert l'assistance des Agents du Fanal lorsqu'il est question d'intrigues et d'affaires sensiblement plus complexes.

             C'est la figure bonhomme du Vicomte Bartimée d'Éléos qui dirige l'Ambassade, responsable de l'attribution des missions et contrats à négocier aux marchands et diplomates.

--------------------------------------


           Le soleil à son zénith léchait avec langueur les mosaïques colorées qui pavaient le sol des jardins. La flore luxuriante peinait à rafraîchir le fond de l’air à la fois lourd et pourtant humide, faisant souffrir chacun d’une chaleur torride et incapacitante. On venait tout juste de faire dresser une tente aux étoffes chamarrées au beau milieu de l’endroit, là où quelques fontaines aux figures burlesques laissait s’échapper un timide filet d’eau déjà tiède.

          Le mât central soutenait les éparses couches de tissu consécutives qui formaient le palais de fortune à la forme pyramidale ; la toile blanche de la tente étant soulignée par un doublage au fil d’or dont la simplicité contrastait avec la richesse des intérieurs. Là, l’acajou des fauteuils et divans côtoyait l’amalgame détonnant de soieries opulentes se déclinant en patchwork sur les murs de toile et en nattes sur le sol herbu. Finalement, un emblème éblouissant couronnait le mât central tout en défiant impunément les rayons du soleil : l’ocelle d’un paon semblant faite toute de nacre. Un gloussement délicat se fit retentir.

          - « J’espère tout de même que vous ne m’en voudrez pas d’avoir investi vos jardins de la sorte. » La voix aux aspérités charmantes et complices appartenait à un homme tout à fait gros, lequel semblait presque coincé dans l’imposant fauteuil sur lequel il reposait. Il aérait ses bajoues avec un certain panache, usant et abusant de son éventail tant et si bien qu’on aurait pu le croire prêt à s’envoler à tout moment. Il reprit en avisant son interlocuteur, qui était assis face à lui, désignant la tente de quelques phalanges boudinées.

           - « C’est un peu ma manière de me sentir chez moi partout où je vais. D’autant que je dois vous confesser que pour rien au monde je n’aurais souhaité manquer cette entrevue. Lorsqu’un concurrent de longue date se décide à rejoindre notre organisation, cela mérite au moins de se fêter convenablement ! » Un rire bouffi et grâcieux fit dangereusement craquer le siège ébranlé par la puissance de cette hilarité soudaine, soulignant la malice sise aux fonds des prunelles pétillantes de celui qu’on appelait l’Ogre et qui secoua la tête longuement.

           - « Ce n’était pourtant pas gagné. Vous avez commencé par répandre de viles rumeurs à notre compte puis vous avez eu le culot d’aller débaucher nos hommes de confiance avec la complicité desquels vous avez à plusieurs reprises mis à sac nos marchandises. Sans compter ce navire que vous avez brûlé et qui a touché fond. Vous faisiez un concurrent tout à fait exécrable, en vérité. »  Le gros personnage emballé dans ses étoffes colorées fit passer une main dans sa barbe en collier, esquissant là un large sourire fendant sa lippe grasse.

           - « Enfin. Nous voici réconciliés, je suppose. » Il avisa finalement le gobelin qui gisait comme un pantin sur la chaise lui faisant face. Les yeux écarquillés et rougis, le vert de sa peau s’étant effacé pour un marron clair, sa peau craquelée par endroits semblant aussi sèche que du sable. Sa langue mousseuse d’une écume blanchâtre témoignant de la lente agonie qu’il avait connu sous le baiser du soleil torride, ses poignets éraflés témoignant du simulacre de lutte qu’il avait mené pour se détacher de ses liens solides.

           L’imposant obèse sirota le reste de son thé en élevant un petit doigt grotesque, déposant ensuite la tasse de côté. Il menaça à demi de faire s’effondrer l’édifice entier en se relevant de toute sa masse, accompagné du perpétuel balai de son éventail à plumes.

           - « Je ne saurais que trop vous conseiller de prendre un peu de repos à présent. Vous avez une mine affreuse. » L’homme aux mains poudrés esquissa une révérence dont la grâce ne trahissait pas un instant l’amplitude de sa silhouette pourtant fort large. Puis il quitta la tente à pas mesurés. D’humeur badine, il se décida alors à aller visiter le reste du jardin en laissant ici son hôte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lefanal.forumactif.com
 
[Ambassade] Négoce et diplomatie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Traité d'Ambassade avec Milan
» Traité d'Ambassade avec Toulouse
» Ambassade de Normandie.
» Traité d'ambassade avec la Savoie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Proue :: Présentation du Fanal-
Sauter vers: